Bobby Sixreader

Lectures jeunesse et ado

Tag: Editions Gallimard jeunesse

Des histoires pour avoir moins peur

Pépito super-héros

Dominique A est un chanteur que l’on entend régulièrement chez les Six Reader (il n’est d’ailleurs pas rare, les soirs de pleine lune, d’entendre Baby Six Reader chanter « Le courage des oiseaux » en grattant sa guitare made in China). C’est pour cette raison que l’album Pépito super-héros a atterri chez nous (merciiiii Tata Six Reader). Finalement (ironie, quand tu nous tiens), nous avons assez peu écouté le CD, mais nous avons beaucoup, beaucoup lu cette histoire. B6R suit avec un plaisir visible les aventures de Pépito, super-héros le jour / petit-garçon la nuit, qui accumule les bêtises… Une histoire bien sympathique pour donner confiance, avec des dessins non moins sympathiques.

> Yann Walcker (texte) et Magali Le Huche (images), Pépito super-héros (éd. Gallimard jeunesse) <

B6K_Pepito

Dans la forêt des masques

Voilà un album qui est tombé à point nommé, à un moment où Baby Six Reader manquait parfois d’assurance et faisait beaucoup de cauchemars. Je lui ai présenté « Dans la forêt des masques » avec beaucoup de précautions, il ne s’agissait pas de mettre de l’huile sur le feu, et BINGO, B6R a tout de suite accroché. Il s’amuse des déconvenues du chasseur poltron, rit des astuces trouvées par les animaux et connaît déjà tout par cœur. On aimait déjà beaucoup « À quoi penses-tu ? » de Laurent Moreau, « Dans la forêt des masques » est une nouvelle réussite, une pépite permettant notamment aux plus petits d’apprivoiser leurs peurs.

> Laurent Moreau, Dans la forêt des masques (éd. Hélium) <

B6K_MOREAU_Masques

Mes petits imagiers sonores

Un beau jour (ou peut-être une nuit… OK j’arrête), une grande amie (appelons-la Tata Sixkiller ou T6K) offre un livre à mon petit garçon (Bébé Sixkiller ou B6K). Elle me dit : « Bobbyyy !!! On a reçu ce livre par erreur à la librairie (NDLA : T6K est une excellente libraire jeunesse, rousse de surcroît), je crois qu’il est portugais (NDLA : je suis d’origine portugaise, comme ça vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais prévenu•e•s). » Je regarde le livre et je lui réponds : « Euh, c’est adorable, mais c’est pas du portugais. » S’ensuit une enquête digne des Experts à Baisy-Thy (dissection et dépixellisation du colophon) et le voile est levé : le livre est catalan. La famille Sixkiller ne parle pas un mot de catalan, mais c’est une dingue, elle s’en fout. Une autre amie (appelons-la Rosemonde, c’est joli et ça lui va bien) nous a déjà offert un livre en tchèque alors que nous ne parlons pas un mot de tchèque, donc même pas peur. Bref. À plus ou moins dix mois, B6K découvre ce livre, avec les yeux, les doigts et les dents :

B6K_Imagiers_1

Miam ! Un livre !

L’état du livre parle de lui-même. Le principe de la collection est tout simple : chaque double-page contient un son à activer grâce à une cellule. B6K a très vite compris et apprécié le truc (mon enfant, ce génie interstellaire). Depuis, la collec’ s’est agrandie.

B6K_Imagiers_2

Ouais, on a un super toboggan d’intérieur, merci bien.

Après enquête (oui, je sais, je devrais vraiment rejoindre la brigade des Experts à Baisy-Thy), j’ai appris que cette collection a un succès énorme auprès des bambins. Succès amplement mérité : les livres sont beaux et bien faits, les illustrations de Marion Billet délicieusement naïves et rigolotes, et les sons de bonne qualité. Argument de poids pour les parents qui en ont ras-les-oreilles : les dernières versions sont dotés d’un bouton on/off 🙂

Je n’ai que deux regrets. Le premier : l’un de nos volumes ne fonctionne plus qu’à moitié (B6K a fortement apprécié, entre autres, l’introduction de la 5e Danse hongroise de Brahms… Ça brise mon cœur de maman poule à chaque fois qu’il touche avec enthousiasme une cellule, en vain). Deuxième regret : le volume « Où est bébé tigre ? ». Quand B6K a repéré ce livre en librairie, il a poussé un cri de joie digne de ceux de sa maman. En bonne mère indigne et consumériste, je l’ai acheté (non sans l’avoir testé avant et effrayé des clients de la librairie avec des cris d’éléphant :D). Malheureusement, les rabats placés dans ce livre sont fragiles. B6K les a rapidement décollés. Et, juste pour pinailler (oui, je suis une pinailleuse, il faut vous y habituer ou passer votre route), les sons utilisés dans cet opus se retrouvent dans d’autres ouvrages de la collection. Dommage. Voilà, la minute pisse-froid est passée. Ah, ça fait du bien.

Et maintenant, B6K donne de son adorable personne pour vous montrer que c’est vachement bien… Harmonica !

B6K Imagiers sonores from Bobby Sixreader on Vimeo.

> Mes petits imagiers sonores, illustrations de Marion Billet, éd. Gallimard Jeunesse <

© 2018 Bobby Sixreader

Theme by Anders NorenUp ↑