Bobby Sixreader

Lectures jeunesse et ado

Tag: Editions Didier Jeunesse

Pas vu pas pris

D’abord, il y a Sherley. Ah Sherley… Cette femme est formidable. Pas parce que c’est ma copine (enfin, je le crois, je l’espère). Elle est formidable parce que talentueuse, intelligente, drôle, charmante… Bref, pas besoin de vous faire un dessin (de toute façon, elle les fait beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux que moi), Sherley Freudenreich est une belle personne, que je suis heureuse de connaître.

Et puis il y a Bernard Friot. Lui, je ne le connais pas personnellement. Je suis tombée sous son charme il y a 4-5 ans, à Bruxelles, lors d’une conférence sur la littérature jeunesse. Il est venu parler de poésie, il a commencé son intervention en déclamant un texte placardé aux toilettes (« Veuillez s’il vous plaît respecter cet endroit »), il avait toute mon attention. Le lendemain, je me suis ruée sur ses Histoires pressées et je ne les ai plus lâchées.

Enfin, il y a Hervé Suhubiette. Lui, je ne le connaissais pas avant d’acheter Pas vu pas pris. Quand Papa Sixkiller (P6K) m’a vu mettre son CD en route, il a levé les yeux au ciel (traduction : Ômondieu encore un chanteur jeunesse à la noix de coco des îles Fidji qui va m’enduire les canaux auditifs de sirop…). Et puis non en fait. Ses chansons ont été testées-approuvées par Baby Sixkiller et moi. P6K a même déjà été pris la main dans le sac, en train de siffloter l’un ou l’autre air (AH-AH !).

Bref. Quand Sherley m’a dit qu’elle illustrait des textes de Bernard Friot (!!!) pour les éditions Didier jeunesse (!!!), j’ai difficilement contenu mon enthousiasme (euphémisme). Courant mars 2014, j’ai enfin eu l’album entre les mains. Un peu plus petit que ce que j’imaginais (je pensais qu’il allait paraître dans la grande/belle collection de livres-CD de Didier jeunesse), mais beau-beau-beau quand même. Les illustrations de Sherley sont amusantes-ravissantes (vous pouvez en juger par vous-même ICI). Les chansons de Bernard Friot et Hervé Suhubiette swinguent et décapent (une mise en bouche ICI).

Ah, Leguman en pyjama... Tu sais me parler, Sherley <3

Ah, Leguman en pyjama… Tu sais me parler, Sherley 🙂

Il me semble avoir dit l’essentiel et l’accessoire. Ne ratez pas cet album, à mettre entre toutes les petites oreilles et les mains potelées !

Aaachetez-moi !

Aaachetez-moi !

> Hervé Suhubiette, Bernard Friot et Sherley Freudenreich, Pas vu pas pris (éd. Didier jeunesse) <

Bric-à-Brac

Je suis tombée sous le charme de Maria Jalibert il y a une petite dizaine d’années. Son univers graphique, son imaginaire et son humour m’ont durablement touchée. Alors, quand j’ai su que l’un de ses projets avait été publié chez Didier jeunesse, j’ai foncé. Pour moi d’abord, mais aussi pour Baby Sixkiller, plus tard. Vu la taille de l’album (plus ou moins la moitié d’un B6K debout), son poids et son papier (souple, trop souple pour des mains habituées à des livres cartonnés), j’avoue ne même pas avoir pensé à le lui montrer.

Me voilà donc, de retour de la librairie (une librairie indépendante à Namur, il y a deux excellentes librairies indépendantes à Namur, Point Virgule et Papyrus, qu’on se le dise et qu’on les soutienne). Je pose mes achats sur la table du salon, je prends B6K dans mes bras et là… B6K s’agite. Il râle, tend le bras. Je suis fraîchement diplômée en langage B6K, mais quand même, il me faut un peu de temps avant de comprendre qu’il veut… ÇA :

B6K_Bric

J’hésite un peu. Le livre est tout neuf, il n’a pas coûté deux francs six sous, je suis une maniaque invétérée dont l’un des plaisirs minuscules est d’arriver à lire un ouvrage sans l’abîmer (mieux : on ne doit y voir que du feu)… Bref, j’avale difficilement ma salive. Mais, d’un autre côté, j’ai toujours trouvé dommage (pour ne pas dire énervant) d’entendre des personnes s’exclamer : « Roooh, ce livre est trop beau pour un enfant ! ». À cette pensée, je n’hésite plus longtemps. Je prends le livre, je m’installe avec B6K sur le canapé et nous commençons à le parcourir ensemble. J’ai fait le bon choix : sa joie est énorme et il se révèle très précautionneux. À chaque page, sa surprise : des jouets réunis et agencés selon des critères délicieusement fantaisistes. B6K rit, montre du doigt, s’étonne… Et moi je me réjouis de l’observer.

B6K Bric-a-Brac from Bobby Sixreader on Vimeo.

Depuis, B6K consulte régulièrement cet album. Avec lui, il a appris entre autres à manipuler des pages souples et à dire auweboir. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup 😉 Il ne me reste plus qu’à remercier Maria Jalibert, pour le plaisir et les bienfaits que son Bric-à-Brac nous a apportés ! A ciao bonsoir, comme dirait l’autre.

> Bric-à-Brac de Maria Jalibert (éd. Didier jeunesse) <

© 2018 Bobby Sixreader

Theme by Anders NorenUp ↑